Les œuvres Sculpture
en bronze
Les sculptures Tête de femme
Maya

Les sculptures

Petit prince

Le talent d’un artiste sculpteur réside dans le talent qu’il a de donner une âme à ses créations.

Série de
Petit Prince

Sculpture
en bronze

Bas relief

Consuelo a commencé à sculpter le visage de son mari après 1950. Totalement anéantie par la disparition d’Antoine elle a été pendant quelques années dans l’incapacité de créer. Les sculptures datant des années précédentes avaient toutes été vendues. Ce n’est qu’après la mort de son époux, que Consuelo, pour perpétuer le lien qui la rattachait à Antoine, a fait jaillir de la glaise le visage de celui dont elle n’a jamais vraiment réussi à faire le deuil.

Ce Médaillon est maintenant exposé Square Pierre de Gaulle dans le septième arrondissement de Paris. Antoine et Consuelo de Saint Exupéry ont été des habitants assidus de cet arrondissement, d’abord rue de Chanaleilles et plus tard Place Vauban. Après son veuvage Consuelo a habité seule rue Barbey de Jouy jusqu’à sa mort en 1979.

Bas relief, sculpture
Antoine de Saint Exupéry

Sculpture
en bronze

Buste Antoine
de Saint-Exupéry

Cette fois c’est dans la pierre que Consuelo a sculpté le buste de son
mari.
Immobile et semblant regarder les autres il ressemble à celui que Consuelo aimait décrire.

Voici ce qu’elle raconte à propos d’Antoine :
« lorsqu’il arrivait chez des amis il avait l’habitude de se mettre un peu
à l’écart pour les observer puis pour s’abstenir de prendre part aux discussions
il faisait des tours de cartes et des tours de prestidigitation ».

Bas relief, sculpture
Antoine de Saint Exupéry

Sculpture
en bronze

Tête de femme
Maya

Plus anciennes que les sculptures représentant son mari, cette tête de femme indienne est d’une grande majesté.

Consuelo avait coutume de dire que dans son sang coulait du sang Maya ce dont elle était particulièrement fière.

Tête de femme
Maya

Sculpture
en bronze

Vol de nuit

Cette œuvre est la reproduction en plus petit d’une sculpture de Consuelo de Saint Exupéry intitulée Vol de nuit. La réalisation de cette immense sculpture a donné beaucoup de travail à Consuelo.

Consuelo avait coutume d’appeler son mari « mon arbre » et c’est sans doute en souvenir de cet arbre qu’elle a voulu réaliser une oeuvre aussi gigantesque.

Voici ce qu’écrit Antoine de Saint Exupéry à la fin de son livre Le Petit Prince – Edition Gallimard 1946 :
« Il n’y eut rien qu’un éclair jaune prés de sa cheville. Il demeura un instant immobile. Il ne cria pas. Il tomba doucement comme tombe un arbre ».

Vol de
nuit

Sculpture
en bronze

Petit Prince
au renard

Dans ses dessins préparatoires au Petit Prince, Antoine de Saint Exupéry avait dessiné quelques petits princes avec une tête de renard. Il est fort probable que le renard représente dans le conte la conscience de l’auteur et non un membre de son entourage. Il est vrai cependant que la conscience peut être considérée comme une amie ou un ami.

Consuelo, qui était présente au côté de son mari lors de la création de l’oeuvre, les a ainsi réunis dans une même sculpture.

Petit Prince
au renard

Sculpture
en bronze

Consuelo de Saint-Exupéry